L’Obésité chez les bébés

Créé par le 11 sept 2009

  L’Obésité chez Vos  Bébés.
 
° Il existe des familles où un poids élevé est synonyme de bonne santé
  ° Il existe des régions, des pays, des cultures où le sur-poids est de mise
  ° Il existe de petits gloutons qu’il est difficile de rassasier
  ° Il existe des types d’alimentation qui habituent les enfants, dès leur plus jeune âge, à la  
                                                                               consommation sucrée.

  On fabrique ainsi de petits obèses dont le poids sera très difficile à réguler
  à l’adolescence et à l’âge adulte.

  Qui pourront essayer tous les régimes sans grand succès.
  A qui il faudra un énorme effort de volonté et de pénibles privations pour retrouver leur poids idéal.

  Alors qu’une préparation à une nourriture équilibrée peut se faire dès le sevrage.

  L’enfant ne sera pas privé : il se construira en muscles, plus qu’en graisse et sa résistance sera accrue
  face aux maladies de toutes sortes.
Sa vie en sera prolongée.

Marie-Dominique et les petites gouttes…

Créé par le 24 juil 2009 | Dans : Marie Dominique et les petites gouttes...

Mon amie Marie-Dominique souffrait depuis quelques mois de pertes urinaires conséquences de plusieurs cystites et probablement aussi d’une grande fatigue.

Elle alla consulter un urologue qui, après examen, décréta qu’il y avait possibilité, par une intervention bénigne, de soutenir la vessie mais qu’elle était trop jeune encore pour courir ce risque car, comme disait ce médecin, en chirurgie, le risque zéro n’existe pas.

Que faire alors, demanda-t-elle. Vous protéger, lui fut-il répondu par le port de linge hygiénique adapté.

Elle suivit ce conseil mais, la situation s’aggravant, elle devait recourir à des protections de plus en plus fortes, de plus en plus encombrantes au porter et elle supportait mal cette contrainte permanente.

Comme elle m’en parlait, je lui ai demandé si elle avait pensé à l’herboristerie. Elle me regarda d’un air ahuri : non, elle n’y avait pas pensé (et c’est son métier) mais il y avait effectivement un moyen de ce côté : elle prit des gélules de stigmates de maïs (toute une boîte) pendant un premier mois, puis, un peu par gourmandise, recourut au délicieux sirop de canneberge. Trois mois se sont passés et elle est libérée. .

Elle peut à nouveau se déplacer sans risques, courir…sans ennuis.

Pourquoi n’y avait-elle pas pensé alors qu’elle conseille efficacement ses clients ? Allez savoir !

 Marie-Dominique et les petites gouttes... rtf Livre d’Or

 

 

 

Votre Santé en Question…

Créé par le 24 avr 2009 | Dans : Sante bien etre

Les scientifiques nous promettent une espérance de vie de plus en plus longue  :  jusqu’à 100 ans,  120 ans même,  pour la prochaine génération.  Projet  tentant ? Voire ! Ce qui importe le plus n’est pas de vivre longtemps, mais de vivre bien ce que nous avons à vivre. 

« La vie est dans la santé, non dans l’existence » disait déjà Ariphron au Vème siècle avant jésus-Christ. De cette qualité de vie, nous sommes responsables.  Notre comportement peut y ajouter plusieurs années de bien-être. 

Comment se déroule notre vie à nous,  occidentaux comblés ? Actuellement, une bonne partie des bébés naissent en bonne santé.BébéSurveillés pratiquement depuis leur conception, tendrement attendus pour la plupart, ils sont très protégés pendant leurs premières années : vaccins,  vitamines, nourriture bien étudiée,  ils arrivent à éviter bon nombre des maladies qui décimaient les générations précédentes. 

Mais arrive l’adolescence : l’époque de tous les risques, de toutes les expériences, de tous les défis.  Avec les copains, ils  veulent tout essayer, tout connaître : l’alcool, jusqu’à l’ivresse, le tabac, de plus en plus tôt, parfois la drogue, les nuits sans sommeil, les expériences sexuelles risquées, les courses folles, parfois mortelles. S’installent dès lors des comportements néfastes dont ils auront bien du mal à se défaire. 

Quand est passé, sans trop de mal, ce cap difficile, ces jeunes entrent dans le monde du travail, avec ce que cela suppose de fatigue, de stress, de compétition, de harcèlement parfois… et cela pour quelques années !

Puis enfin vient la retraite.  Ils ont bien mené leur carrière, élevé leurs enfants, placé judicieusement leurs économies et mérité une allocation de retraite.

Ils vont maintenant se reposer et faire enfin ce qui leur faisait envie depuis longtemps…mais voilà, ils ont mal ici, mal là aussi, des douleurs, des raideurs, des difficultés de déplacements. Toutes les erreurs du passé ont laissé de douloureuses séquelles.

« Quel que soit le père de la maladie, un mauvais régime en fut la mère » a dit G.Herbert.

Ils vivent, mais vivent mal,  plaintifs, aigris, amers…se gavant de produits chimiques pour réduire la douleur.

 Est-ce la solution ? Certes non !

Il existe une autre manière d’envisager et de construire l’avenir, grâce aux ressources de la nature qui nous entoure et où l’on peut trouver tout, mais absolument tout ce dont nous avons besoin.

Et il est important de commencer très tôt car « Un corps sain est un hôte, un corps maladif est un geôlier » disait Francis Bacon.

Nous en reparlerons si le sujet vous intéresse.

BETTER NEO LIFE |
markets |
Le chant des saisons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | camille et le syndrome prad...
| SEPagrave
| LE BLOG ALCOOL ADDICT